21
novembre
2011

Le journaliste de presse territoriale est un journaliste à part entière qui enquête, interviewe et rédige. Mais à la différence des journalistes de la presse grand public, il exerce une double compétence en journalisme et en communication.

 

Illustration par l'exemple avec Spot, le magazine municipal de Plaisance-du-Touch. Alors que le journaliste de presse grand public cherche à informer sur les faits qui dérangent ou qui interrogent – la presse ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure – le journaliste de presse territoriale s’intéresse aussi à ce qui rassemble, à l’actualité positive de la ville ou de la région, donc éventuellement aux trains qui arrivent à l’heure.

 

 

Le journaliste territorial en action

 

 

Le journaliste de la presse territoriale est-il condamné pour autant à colorer la vie en rose ? Bien évidemment non, ce n’est pas un acrobate du discours, encore moins un bonimenteur. Expliquer, faire savoir, donner du sens restent ses seules préoccupations. Il s’appuie uniquement sur des faits, rien que des faits pour remplir sa mission de communication avec rigueur et sérieux.

 

Prenons l’exemple du magazine municipal de Plaisance-du-Touch. Les journalistes d’Exotypie recueillent l’information à la source en rencontrant les personnes sur le terrain, qu’ils soient citoyens, élus ou techniciens des services municipaux.

Ils sont chargés d’une mission d'information de service public et en respectent les règles déontologiques sans jamais maquiller les faits. Ils rendent compte aux usagers des actions et des projets mis en place par le conseil municipal de la ville de Plaisance.

 

Plus que jamais, la professionnalisation des équipes de rédacteurs en presse territoriale favorise la participation éclairée des citoyens aux processus de décisions de la ville.

 

 

Sous-Rubriques

Pas de coquille publiée depuis…
00
00
00
00
J H M S

Exotypie n. m. (gr. exô, au-dehors, et typie, impression).Se dit de l'ensemble des activités précédant l'impression ou la publication.