18
septembre
2019

 

Ils sont sous-estimés, incompris, mal-aimés. Ils sont de moins en moins présents et pourtant ils rendent bien des services, et en toute discrétion. Qui donc ? Mais les niveaux de lecture, cher lecteur !

 

 

niveau-de-lecture

 

 

 

Les niveaux de lecture permettent d'organiser les contenus d'un article, de créer des repères de lecture simples et vivants, pour guider le lecteur presque malgré lui en accrochant son regard. Le rédacteur comme le maquettiste doivent y être attentifs. De la même manière qu'un texte doit être composé en paragraphes, un article doit proposer plusieurs niveaux de lectures qui sont autant d'invitations à la lecture.

 

 

Un choix plus varié qu'on ne le croit
Quand on parle de la structure d'un article, la plupart imaginent qu'il est composé d'un titre et d'un texte. C'est un début. Certains pensent en plus au chapô. Ils sont sur la bonne voie ! Les niveaux de lecture sont encore plus variés que ça : surtitre, intertitre, légende, verbatim ou exergue, chiffre clé, définition… Autant d'accroches potentielles à utiliser à bon escient !

 

 

Se mettre à la place du lecteur
Si le rédacteur n'a pas bien structuré son article, la bonne hiérarchie des informations n'est pas garantie, au risque de perdre l'attention du lecteur. Avant d'espérer être compris, il faut se donner les moyens d'être lu !
Sans compter que le recours aux niveaux de lecture facilite le travail du maquettiste qui doit faire vivre la maquette au fil des pages. La mise en scène et l'habillage des articles rendent la lecture aisée et agréable, pour une lisibilité optimale de l’information. Pensez-y !

 

 

 

 

 

Sous-Rubriques

Pas de coquille publiée depuis…
00
00
00
00
J H M S

Exotypie n. m. (gr. exô, au-dehors, et typie, impression).Se dit de l'ensemble des activités précédant l'impression ou la publication.