29
mai
2015

Pour beaucoup, la différence entre maquettiste et graphiste est plutôt floue. Voici quelques éléments propres à alimenter la réflexion…

 

Pourquoi différencier le graphiste du maquettiste ? Ils ont chacun leurs qualités propres mais leurs compétences se rejoignent, au risque d'être confondues. Nous avons souvent rencontré de bons graphistes qui se révélaient de médiocres maquettistes… et vice-versa !

 

Le maquettiste a une spécialisation : celle du monde de la presse dont il connaît les codes et les règles. Voilà ce qui différencie le maquettiste du graphiste. Au contraire, en schématisant grossièrement, le graphiste traduit des idées et les met en image. Son travail, bien souvent en "one shot", en est d’autant plus visible.

 

Le maquettiste, travailleur au long cours, décline lui une ligne graphique de numéro en numéro, renouvelant les pages en fonction des contenus et dans le respect de la charte existante. Les contraintes sont nombreuses et les voies de sorties sont réduites : esthétique, lisibilité et respect des chartes. Seule solution pour le maquettiste : le choix de la créativité…

 

Le design graphique, bien longtemps délaissé dans la presse d'entreprise par crainte que le magazine ne soit assimilé à de la communication "paillette", refait surface. Heureusement. La qualité graphique est essentielle à la lecture d’un magazine, à l’adhésion du lecteur et à l’image même de l’entreprise émettrice. Redonner un souffle créatif, c’est bien là que graphiste et maquettiste se rejoignent.

 

 

maquettiste-graphiste

Un graphiste, un maquettiste et un graphiste-maquettiste planchent sur la définition de leurs métiers.

 

 

 

 

Sous-Rubriques

Pas de coquille publiée depuis…
00
00
00
00
J H M S

Exotypie n. m. (gr. exô, au-dehors, et typie, impression).Se dit de l'ensemble des activités précédant l'impression ou la publication.